Index to Articles in this Issue Home Page

 

Rapport Technologique - Écrans TV à Plasma - Mars, 1998

Par Colin Miller

Divider

Considérez ce qui suit comme une prévision de ce qui peut arriver dans un proche avenir, non plus seulement dans des bancs d'essai de produit, mais aussi technologiquement. Les écrans à plasma ont gravité autour de l'arène visuelle pendant des années, jouant un rôle principalement dans l'affichage public et les sociétés, mais pour une raison ou une autre, pas dans le marché télévisuel traditionnel. Cependant, à mesure que des avancées sont faites en terme de performance et de valeur, la technologie se rapproche de ce marché. Par ce que j'ai récemment vu, cette arrivée semble imminente.

Dining room with plasma
screen TV (4605 bytes)

Je filais sur San Francisco sur ma vieille Suzuki afin de rencontrer Chris Bright d'Insync Communications, et Ken Hunkins de Fujitsu General America, pour ce que je décrirais comme une conférence de presse privée. Inutile de dire que comme dans la plupart des occasions, j'étais mal habillé : je suis arrivé avec un t-shirt vert olive, un jean sale, et un blouson de moto élimé, contrastant donc avec leur tenue vestimentaire plus formelle. Malgré mon apparence on ne peut moins respectable, ils m'ont offert un Cola, puis ont commencé à me présenter des écrans à plasma, et plus particulier leur produit : le Plasmavision.

Maintenant, avant que ceci ne devienne une pub sans scrupules, soyons bien clairs sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un banc d'essai de produit. Une conférence de presse, aussi intime soit-elle, ne permet pas de creuser le sujet aussi profondément que ce que nous faisons dans nos équipes ; néanmoins, elle founit tout de même beaucoup d'informations qui pourront s'avérer utile dans l'avenir. En outre, j'ai eu une boisson gratuite. Ainsi, quoique ce ne soit pas un banc d'essai formel, voici le récit de mon expérience.

Qu'est-ce que la télévision à plasma ? Et bien mis à part le fait que c'est un moniteur visuel plat en un seul bloc, il réserve d'autres surprises. La photo ci-dessus montre un écran de télévision à plasma posé au-dessus de la cheminée, à droite. L'animation à gauche montre comment combien l'écran est mince. Alors que les télévisions à tube projettent des électrons sur un écran, avec un balayage bilatéral (30 trames complètes divisées en lignes alternées appelées champs, qui sont réactualisés 60 fois par seconde), les télévisions à plasma fonctionnent de la même façon, mais différemment (je vous avais bien prévenu que ceci n'était pas un banc dessai formel).

Fujitsu Plasma Screen (2560
bytes)

Elles sont un compromis entre les télévisions standards, un affichage à cristaux liquides, et une ampoule fluorescente. Comme dans un affichage à cristaux liquides, chaque pixel est contrôlé individuellement à partir des côtés de l'écran. Comme dans une télévision standard, l'écran phosphoréscent est lui-même la source de lumière, ce qui permet le visionnement de n'importe quelle direction. Et, comme dans une ampoule fluorescente, de la lumière UV est produite par la décroissance d'énergie d'électrons excités par une charge dans un gaz ; la lumière UV frappe l'enduit de phosphore, ce qui libère alors de l'énergie sous forme de lumière visible. En fait, ceci est la meilleure façon de penser au phénomène : imaginez beaucoup d'ampoules fluorescentes de couleur différente placées dans un écran.

Plasma Screen Animation (19159 bytes)

Chaque pixel est sa propre ampoule, avec des électrodes, du gaz, et du phosphore. Chaque pixel a trois sous-pixels : un pour le rouge, un pour le vert, et un pour le bleu. Les pixels sont capables d'afficher 16.000.000 couleurs. La technologie est appelée plasma car le gaz atteint un tel état. L'état de plasma exige que le gaz atteigne des niveaux d'énergie suffisament importants pour que les noyaux atomiques fausse compagnie à leurs propres électrons, comme des composés ioniques séparés dans une solution. Cela doit être très chaud, ce qui explique probablement la présence des ventilateurs. Pour obtenir davantage d'informations concernant le plasma, cliquez ici.

D'une certaine manière, quoique la plupart des sources visuelles soient analogiques à un certain point, les écrans de plasma sont très digitaux, puisque chaque pixel, ou plutôt chaque sous-pixel (trois couleurs, rouge, vert, et bleu pour chaque sous-pixel) est contrôlé individuellement. Les panneaux d'affichage à cristaux liquides font pareil, sauf qu'ils sont actuellement très petits, pas très lumineux, et comme beaucoup de télévisions, difficiles à visualiser si ce n'est en face. Les projecteurs d'affichage à cristaux liquides tirant sur un écran plat pour de plus larges angles de visionnement peuvent résoudre une partie du problème, mais le faible niveau de lumière ambiante nécessaire, bien que très bien pour visualiser, peut également être très irritant dans beaucoup de situations. Les télévisions de projection peuvent utiliser des écrans de dispersion pour diviser la direction de la lumière, rendant le visionnement latéral possible, mais ils détruisent l'éclat pour la position principale de visionnement. Ainsi, pour ces points précis, la technologie à plasma semble prédominer.

Puisque le plasma stimule l'écran lui-même, il fournit non seulement un grand angle de visionnement (1600) et de bons niveaux d'éclairage, mais il dispose d'un avantage important : il est fait d'un seul bloc et il est plat. D'une epaisseur d'environ 15 cm au plus, il peut être disposé au dessus d'une cheminée, sans qu'il soit besoin d'avoir une boîte pendant du plafond. J'ai suggéré à mes futures beaux-parents d'acheter un DVD avec un enregistrement d'un feu cheminée ou un aquarium, la télévision jouant donc un double rôle : moniteur vidéo et décoration d'intérieur. Plus sérieusement, vous pouvez la mettre où vous voulez, sans qu'elle occupe toute une pièce. Ceci lui confère un grand Facteur d'Acceptation Féminin.

Cependant, elle a quelques inconvénients. Par exemple, parce qu'elle diffuse une réelle chaleur, elle utilise des ventilateurs ; mais ils ne sont pas si bruyants, tout au plus 45 dB à 1 mètre (0 dB étant la limite inférieure de l'audition humaine à 1 kHz), de sorte que si vous êtes assis à 3,5 m et selon votre environnement, vous devriez avoir un fond sonore de 35 dB (ce qui est l'équivalent de beaucoup de salles de concert lors d'une pause.) Ce n'est pas un compromis si lourd à porter, puisqu'elle est beaucoup plus silencieuse que beaucoup d'affichage à cristaux liquides ou de tri-projecteurs CRT, mais cela valait la peine de le faire remarquer.

De même, puisque la résolution de l'écran est de 852 pixels en largeur par 480 pixels en hauteur (rapport hauteur/largeur = 16x9), il y a beaucoup de pixels (par exemple, aux coordonnées 398, 460) qui peuvent ne pas "s'allumer". Puisque le QC permet d'avoir jusqu'à trois pixels dysfonctionnels, si vous regardez d'assez près, il peut vous sembler avoir quelques grains de poussière sur votre écran. Par contre, une fois "allumés", les pixels ne "s'éteindront" pas.

Un écran à plasma a les mêmes phosphores qu'une télévision normale, ce qui veut dire qu'il a une demi-vie d'éclairage de 30.000 heures. Mais, puisque la vision est logarithmique, cela est traduit en diminution de 3 dB d'éclairage (pas beaucoup donc) si vous le laissiez 1.250 jours allumé. Si vous le regardiez huit heures par jour, vous pourriez le garder dix ans avant qu'il n'atteigne la fin de sa période de demi-vie, et même comme ça, vous ne remarqueriez probablement pas de différence, sauf examen approfondi.

Ces appareils sont chers aussi! Le modèle actuel de Fujitsu, 42EP, coûte 10 999 $. Cependant, replacé dans le contexte, il est moins cher que le modèle précédent (42 à 14 000 $), avec en plus un contraste amélioré à 400:1 contre 70:1. Pour ceux qui seraient intéressés, il existe une mise à niveau. Elle implique un changement complet de châssis et coûte 10 999. De plus, vous gardez l'ancien modèle ou vous me le donnez.

Le modèle que j'ai vu en particulier m'a semblé très bien. Il offre un bon éventail variété d'entrées comprenant du composite, S-Video, S-VGA, et RVB. Il offre également différentes options pour la teinte blanche (mesurée en Kelvin pour tout ventilateur ISF). Enfin, le rapport hauteur/largeur 16x9 peut être ajusté pour s'adapter au format non-letterbox, ainsi que HDTV et autres formats DTV.

Les écrans actuels ne sont pas si grands une fois comparés aux télévisions plus grandes telles que celles avec des écrans de 3 m. Le modèle de 42"est ce qui se fait de plus grand actuellement, mais dans un proche, Fujitsu pourrait en faire de plus grands une fois les chaînes de montage prêtes. Un écran 1,8 m serait génial !

L'image elle-même, dans une salle bien éclairée, serait très bonne je pense. Pour être franc, je n'ai pas eu de quoi comparer, mais les images générées informatiquement étaient impressionnantes. Les rouges n'ont pas "saigné", les détails étaient riches, et même désaxée, elle restait telle quelle. Des imperfections au niveau de certains équipements DVD ont été mises en évidence. Dans "The Arrival" et "Outbreak", les noirs ont été très "pixelisés" (par exemple en regardant la tête de quelqu'un de dos). Il semblerait que cela soit lié à la compression, un fichier jpg ayant été sauvegardé avec trop peu de bits. Puisque les images informatiques n'ont posé aucun problème, je suppose que c'était soit le lecteur DVD (un Toshiba, censé être bien), soit le logiciel de compression.

Ah, j'ai essayé d'oublier, mais le modèle Plasmavision 42EP est également fourni avec des haut-parleurs internes. Ils sont biens pour une présentation dans une salle de conseil d'administration, mais je ne pense pas que le consommateur investisse 11 000 $ dans un écran domestique et utilise réellement les amplificateurs internes de 3 watts et le woofer de rien du tout. Allons ! Branchez un système 5.1 à ce bijou !

Pour conclure, je pense que l'écran à plasma est super, et fait plus en terme d'esthétique que ce que d'autres technologies ne peuvent pas faire tout simplement. Ils sont chers actuellement, mais vont certainement être meilleur marché et se banaliser à l'avenir, vu leur faible encombrement. Si vous êtes pressés et que vous souhaitez obtenir des renseignements supplémentaires, appelez Fujitsu. Leur site Web dispose d'informations sur les écrans à plasma.

Colin Miller

© 1998 Copyright Secrets of home Theater & High Fidelity

Retour à la table des matières pour ce numéro.